Cannabis : 21 ans min. en 2020

Au 1er janvier prochain, il faudra avoir 21 ans minimum pour acheter du cannabis à la SQDC.

Cette réglementation, qui défie toute logique, faisait partie des engagements électoraux de la CAQ. Elle a donc été instaurée contre vents et marées dans la foulée de l’élection de ce parti.

Le ministre Lionel Carmant justifie cette mesure « pour donner un espace tampon entre les adolescents et la consommation ou l’achat de cannabis ». Il pourrait aussi bien dire n’importe quoi.

Encore une fois, la confusion est complète du côté de la CAQ puisqu’on parle ici d’interdire la vente légale, non pas la consommation tout court.

Autrement dit, on vient d’envoyer le signal à tous les jeunes Québécois de 21 ans et moins de s’approvisionner auprès du crime organisé et de la contrebande, chose qui n’est absolument pas difficile à faire et dont l’objet de la vente légale était justement d’éliminer.

Les voies de l’absurdité, de la pensée à courte vue et du paternalisme moralisant sont bien impénétrables au Québec, la province qui est devenue la plus prude au Canada, ce qui n’a pourtant rien à voir avec les valeurs de sa population mais tout à voir avec le lobby de la santé publique.

Et avec des politiciens qui ne voient pas clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.