Couche-Tard vise plus haut en adoptant l’affichage DepQuébec dans ses 500 stations-service au Qc

Deux semaines après que la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) ait concédé à DepQuébec que la hausse du prix minimum de la bière sera de 2,3% et non 2% tel qu’annoncé, voilà au tour du géant mondial des dépanneurs de peser de tout son poids dans la crédibilité et l’expertise réglementaire du portail numéro un des dépanneurs.

En effet, Couche-Tard a décidé de suivre à la lettre la recommandation du portail à l’effet d’apposer des affiches d’interdiction de fumer respectant les nouveaux standards sur les marquises de pompes d’essence — et ce, dans la foulée d’un article publié en octobre dernier (voir ici). De plus, le leader de l’industrie a également choisi le modèle d’affiche conçu et développé par DepQuébec et offert en vente sur le site pour orner ses 500 stations-service!

Fort de cet endossement exceptionnel, des milliers d’autocollants au design conçu par DepQuébec sont maintenant vus par des millions de Québécois chaque semaine aux quatre coins de la province!

Les affiches DepQuébec sont présentement déployées à la vitesse grand V dans l’ensemble des stations-service Couche-Tard de la province, souvent à raison d’une vingtaine par magasin.

Il va sans dire que cet appui sans précédent de la part du géant des dépanneurs envers DepQuébec mais aussi, la vision d’excellence réglementaire que sous-tend une telle décision, ne saurait mieux tomber pour le portail alors qu’il entreprend ces jours-ci la livraison de son nouveau produit phare, soit Prodep Diligence, la 1ère solution complète de prévention d’amende tabac jamais offerte aux détaillants québécois (voir article de lancement ici).

De la conformité à l’excellence réglementaire

Si DepQuébec est toujours en première ligne lorsqu’il s’agit de critiquer la sur-réglementation dont est victime l’industrie (chose que ses lecteurs savent bien), il va sans dire qu’il importe à celle-ci de montrer patte blanche lorsqu’il s’agit d’appliquer les lois et réglements existants.

Il n’y a aucune excuse de ne pas être conforme. Or, la situation est loin, très loin d’être parfaite sur le terrain.

Chez les dépanneurs indépendants, rares sont les magasins qui excellent en conformité. Les affiches obligatoires manquantes, en particulier, sont légion et une simple visite permet souvent de constater, à coup d’oeil, que ces magasins sont à haut risque d’amendes, parfois pour plus de 10000$ advenant que le moindre inspecteur du MSSS s’avise d’y venir faire un tour.

Et même chez les grandes chaînes, et même au sein des supermarchés, là aussi les infractions sont légion : panneau publicitaire blanc visible de l’extérieur, affiches d’interdiction de vente aux mineurs absentes de certaines caisses, format non réglementaire de l’affiche de l’OPC, c’est un vrai jeu d’enfant que de s’amuser à les identifier et à compter le montant d’amende auxquels on s’expose.

Dans un tel contexte et alors que l’industrie plaide pour un assouplissement réglementaire, il est inspirant de voir un leader comme Couche-Tard non seulement se conformer, mais aller au-delà de ce qui est requis par la lettre de la loi.

DepQuébec a été le premier au Québec en octobre dernier à concevoir et mettre en vente des autocollants originaux en divers formats visant à respecter en tous points les nouvelles exigences issues de l’entrée en vigueur de la loi encadrant le cannabis (cliquez ici ou sur l’image pour aller à la boutique).
Entre la lettre, l’esprit, l’interprétation et la meilleure pratique

Ainsi, sans être obligatoire comme tel selon la lettre de la loi, le fait d’apposer l’affiche DepQuébec sur les marquises d’essence est une excellente pratique.

En effet, la loi sur le tabac et la loi encadrant le cannabis s’appliquent aux endroits prévus par la loi. Or, l’interdiction de fumer à proximité des pompes d’essence découle d’une préoccupation de sécurité liée à la manipulation de carburants inflammables, et non à priori de santé publique.

En revanche, et c’est là que les choses se compliquent, il arrive souvent, sinon la plupart du temps, que les pompes d’essence — ou du moins une partie — empiètent la zone d’interdiction de fumer de 9 mètres (c’est-à-dire 30 pieds, ce qui est beaucoup) qui s’établit à partir des portes d’entrée du magasin et des accès au lave-auto.

De sorte qu’un inspecteur peut être justifié, s’il le juge à propos, d’ordonner à un exploitant d’apposer des affiches AUSSI sur les marquises de pompes d’essence, chose qui est déjà arrivée dans le passé.

Cette vue satellite d’un Dépanneur du Coin Parkland à Lachine montre, par exemple, que les marquises d’essence se situent clairement à l’intérieur de la zone d’interdiction de fumer de 9 mètres qui s’étend de la porte d’entrée du cubicule (où se font les transactions) vers l’extérieur ainsi qu’à partir des accès du lave-auto qui prend toute la place. L’ajout d’affiches d’interdiction de fumer sur les marquises d’essence place alors le commerçant à l’abri de toute forme d’interprétation possible de la part d’un inspecteur.

Il n’est pas nécessaire d’opter pour un type d’affiche en particulier mais l’on doit spécifier au moins tabac et cannabis. Ainsi, tant qu’à faire, il est fortement recommandé d’utiliser les trois logos et la mention du 9 mètres.

Contrairement à d’autres détaillants qui ont conçu eux-mêmes leur design d’affiche avec un résultat plus ou moins heureux (voir à droite), Couche-Tard a opté pour le design épuré conçu par DepQuébec et offert sur son site dès le 24 octobre dernier après que le portail ait annoncé en exclusivité que le MSSS entendait exiger l’ajout de l’interdiction de fumer du cannabis à la signalisation.

Tous les détaillants qui souhaient imiter l’exemple de Couche-Tard peuvent commander des autocollants sur le site en cliquant ici.

Et pour ce qui est de Prodep Diligence, n’attendez pas car le plus tôt vous implanterez le système commode et facile de gestion de votre diligence raisonnable, le mieux vous serez protégé non seulement contre les inspections pièges mais aussi, en cas d’infraction.

Commandez votre kit Prodep Diligence dès maintenant et soyez enfin proactif pour vous mettre le plus à l’abri possible des amendes et suspensions!

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 451 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.