Drôle de phénomène : Les contrebandiers de l’âge d’or se multiplient au Québec

On sait que la baisse prolongée des taux d’intérêt depuis 10 ans affecte grandement les revenus des retraités. Conséquemment, nombreux sont ceux qui se retrouvent avec moins pour subvenir à leurs besoins.

Mais ce qu’on ne savait pas, c’est qu’un nombre grandissant de nos bien-aimés vétérans choisiraient, en désespoir de cause, de se tourner vers la contrebande de tabac pour arrondir leur fin de mois. Quelle triste réalité!

En effet, comment s’expliquer autrement la vague de contrebandiers de l’âge d’or qui déferle sur le Québec et s’active sur le marché noir du tabac illicite?

Qu’on en juge :

Juillet 2017 (Jonquière, source : hebdo Le Lac St-Jean)

  • 71 ans : Sur la rue Labrecque à Jonquière, les enquêteurs ont mis la main sur 60 paquets de 200 cigarettes d’une valeur de 3900$, 10 paquets de 20 cigarettes de même qu’un véhicule Cadillac Escalade 2011. Les cigarettes ont été saisies dans le véhicule et un homme de 71 ans a été arrêté. L’enquête a permis de déterminé qu’il agissait comme fournisseur pour des tiers;
  • 65 ans : Dans un logement de la rue de Nantes à Jonquière, un homme de 65 ans a été arrêté en possession de 14 paquets de 200 cigarettes, d’une valeur de 1320$ et 5 cartouches (8 paquets de 25 cigarettes) d’une valeur de 330$.

Mars 2017 (Lavaltrie et Chicoutimi, sources : Le Nouvelliste et le Courrier du Saguenay)

  • 64 ans : Une opération policière menée lundi par la Sûreté du Québec a conduit à une perquisition dans un véhicule qui circulait sur l’autoroute 40 à Lavaltrie. C’est à ce moment qu’un homme de 64 ans a été interpellé par la police avec de 52 000 cigarettes et de l’argent;
  • 79 ans : La police de Saguenay a procédé à une perquisition à Chicoutimi. Un homme de 79 ans y a été arrêté. On a saisi une caisse de cigarettes de marques diverses ainsi que d’un véhicule Subaru Forester 2005 d’une valeur totale d’environ 6 750$. Il s’agit de la seconde perquisition au domicile de cet individu cette année. La même adresse et le même véhicule avaient été ciblés par les policiers plus tôt en 2017.

Février 2017 (L’Islet et Drummondvillesources : CMATV.ca et La Tribune)

  • 59 et 62 ans : Lors d’une perquisition, les policiers ont saisi environ 8 500 cigarettes de contrebande ainsi que plus de deux kilos de tabac en vrac. Les policiers ont interpellé deux femmes âgées de 59 et 62 ans.
  • 70 ans : La Sûreté du Québec a mené trois perquisitions dans des résidences de la région de Drummondville, procédant à trois arrestations et à la saisie de près de 120 000 cigarettes illégales.  Les trois individus interceptés, un septuagénaire ainsi qu’un homme et une femme dans la cinquantaine, sont suspectés d’être impliqués dans un réseau de contrebande de tabac. Les policiers ont saisi  593 sacs de 200 cigarettes, 1310$, ainsi qu’un véhicule.

Juin 2016 (Asbestossources : La Tribune et ici)

  • 76 et 78 ans : La Sûreté du Québec (SQ) a réalisé une saisie de 30 paquets de 200 cigarettes, plus de 2000$ en argent perquisition dans une résidence du boulevard Coakley. Sur place, ils ont interpellé une femme de 76 ans impliquée dans un réseau de contrebande de tabac qui opérait dans le secteur d’Asbestos». Un autre septuagénaire d’Asbestos a aussi été interpellé. L’homme de 78 ans pourrait aussi devoir répondre d’accusations en lien avec le trafic de cigarettes de contrebande.

Août 2015 (Shawinigansource : Le Nouvelliste)

  • 72 à 75 ans : Les policiers ont mis la main sur 75 000 cigarettes de contrebande et 9000 $. L’argent ainsi qu’une minifourgonnette ont été saisis comme biens infractionnels. Trois hommes âgés de 72 à 75 ans devraient comparaître au palais de justice de Shawinigan.

Et cette liste est loin d’être exhaustive.

On peut supposer que l’attrait de la contrebande de tabac chez nos aînés tient d’abord et avant tout à la facilité du crime, gracieuseté du gouvernement qui tolère la vente de contrebande de tabac dans les réserves autochtones.

Rien de plus facile, en effet! Il suffit d’aller se procurer une caisse de 50 cartons de contrebande de tabac dans la réserve pour la modique somme de 400 $ et de revendre le tout à 25 $ pièce pour un joli profit de 1 250 $ vite fait, libre de taxes et d’impôt.

Voilà donc finalement un autre effet pervers méconnu des politiques gouvernementales de taxes excessives sur le tabac : la corruption de nos aînés!


 

Credit photo : Victor

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 452 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.