En primeur, voici le Rapport annuel 2017 de l’ACDA sur l’industrie des dépanneurs au Canada

Le rapport annuel de l’ACDA est devenu au fil des ans la référence incontournable de l’industrie des dépanneurs au Canada.

DepQuébec est très fier de vous offrir aujourd’hui, en primeur exclusive pour tout le Canada, la toute nouvelle édition 2017 du Rapport annuel sur l’industrie des dépanneurs au Canada préparé par l’Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), que vous pouvez télécharger en cliquant ici pour la version française ou ici pour la version anglaise.

Tradition qui compte presqu’une décennie, l’ACDA publie chaque année un rapport détaillé et abondamment chiffré sur l’état de l’industrie des dépanneurs. Cette recherche exhaustive vise, d’une part, à bien définir les contours et paramètres d’une industrie souvent mal comprise et définie pour le bénéfice du public, des médias et des gouvernements et d’autre part, d’en esquisser l’évolution et les tendances au fil des ans.

C’est en faisant appel à des sources considérables d’information qui proviennent tant de firmes de recherches, de données gouvernementales et de joueurs majeurs de l’industrie, que l’ACDA a su créer, année après année, un outil d’information et de référence de premier plan qui s’est rapidement imposé comme étant la référence de l’industrie, qu’il s’agisse d’établir le nombre de dépanneurs, leurs employés, les ventes, les taxes remises aux gouvernements et autres.

Cette recherche fortement étoffée vous est offerte gracieusement par l’ACDA que DepQuébec tient ici à remercier. Elle est destinée à éclairer toute personne, groupe ou institution intéressé à mieux connaître l’élan, la place et rôle qu’occupent cette formidable industrie des dépanneurs qui est présente dans toutes les communautés au pays, petites ou grandes.

Voici d’ailleurs quelques extraits en images. Bonne lecture!

L’édition 2017 du rapport révèle que le nombre de dépanneurs au Canada a augmenté de 2,8 %, celui-ci étant passé de 26 486 en 2015 à 27 239 en 2016. Les chaînes ont pour leur part consolidé leur nombre de magasins, le nombre de sites diminuant de 9 668 à 9 550 (- 1,2%) tandis que les indépendants ont, pour leur part, augmenté de 16 798 à 17 689 (+ 5,2%) leur nombre de magasins.
De toutes les provinces canadiennes, c’est au Québec qu’on a vu la plus forte croissance du nombre de magasins, soit 205 comparativement à 148 pour l’Alberta, 97 pour l’Ontario et 76 pour Terre-Neuve Labrador.
Les ventes des dépanneurs ont franchi la barre des 56 milliards $ en 2016. Parmi les provinces ayant connu la plus forte croissance, Terre-Neuve & Labrador, le Québec et l’Alberta se démarquent pour ce qui est des dépanneurs traditionnels (sans essence) avec respectivement 29%, 25% et 24% de hausse en 2016.
Parce qu’ils vendent la plupart des produits parmi les plus taxés qui soient (alcool, essence, tabac, loteries), les dépanneurs sont de formidables collecteurs de taxes, soit plus de 22 milliards $ par année, ou autant que la TPS perçue par le fédéral dans toutes les provinces sauf l’Ontario.

 

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 456 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.