François Legault ouvert à augmenter la sélection de vins offerts en épicerie et dépanneur

Dans le cadre de la présente campagne électorale, les partis politiques ont tous été invités à venir présenter leur plateforme aux dépanneurs dans le cadre de Forum Dépanneur 2018, une série d’entrevues animées par Michel Gadbois, président de l’Association québécoise des dépanneurs en alimentation (AQDA).

Aujourd’hui, nous faisons place à la Coalition Avenir Québec (CAQ) en vous présentant une entrevue de François Legault, chef du parti et candidat dans L’Assomption, réalisée hier dans le cadre d’une tournée dans sa circonscription avec la collaboration de Pascal Laporte, président du Réseau GLP et également président du Conseil de l’AQDA.

Crédit photo et vidéo: Paul Ducharme

Sélection de vins et alcools: « Ça pourrait s’améliorer »

Au cours de l’entrevue, les dirigeants de l’AQDA ont passé en revue les principaux enjeux des dépanneurs, en commançant par le souhait de pouvoir offrir, en dépanneur et épicerie, une plus grande variété de vins par l’ajout de produits qui sont présentement uniquement disponibles à la SAQ.

Sur ce point, le chef de la CAQ s’est montré particulièrement ouvert.

« Je sais qu’il y a eu des améliorations et que vous en vendez plus que vous en vendiez, mais ça pourrait s’améliorer », de lancer M. Legault.

Cannabis : le contrôler pendant « un certain nombre d’années »

Quant au cannabis, M. Legault a réitéré ses préoccupations bien connues sur le plan de la santé mais n’a cependant pas exclu un élargissement de la commercialisation à moyen et long terme.

« Concernant le cannabis, pendant un certain nombre d’années, on veut le contrôler, parce que moi je trouve cela très très délicat et puis, j’ai certaines inquiétudes », de souligner M. Legault.

Partenariat de l’industrie avec les sociétés d’État

Face au souhait des dépanneurs d’établir un réel partenariat avec les sociétés d’État comme Recyc-Québec et notamment Loto-Québec afin de pouvoir vendre des loteries à marge supérieure, M. Legault a réitéré ses valeurs.

« Moi, je suis pour le moins de bureaucratie », de lancer M. Legault.

Lutte aux frais de carte de crédit

Enfin, sur la question des frais abusifs de cartes de crédit, M. Legault admet d’emblée que les compagnies émettrices « font des sur-profits avec ça » surtout quand on se compare avec l’Europe.

« On va être très très à l’écoute de toute façon », de promettre M. Legault en s’adressant ainsi à l’industrie des dépanneurs.

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 456 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.