Plusieurs dépanneurs sont partis en fumée cette année

Le feu et les risques d’incendie sont une menace réelle pour les dépanneurs : à preuve, au moins quatre dépanneurs ont déjà été rasés par les flammes cette année, dont deux qui étaient de véritables institutions dans leur village. Et l’année n’est pas encore terminée!

Le village de Saint-Eugène-d’Argentenay perd son unique dépanneur

Le seul dépanneur de la municipalité de Saint-Eugène-d’Argentenay, au Lac-Saint-Jean, a été complètement détruit par un incendie (source : Radio-Canada et Le Quotidien).

Le feu s’est déclaré vers 15 h 30, mardi le 4 juillet, au dépanneur Chez Tremblay situé au 554 rue Principale. Les flammes se sont rapidement propagées dans le bâtiment.

Des résidences à proximité du commerce ont dû être évacuées par mesure préventive. Heureusement, personne n’a été blessé.

La thèse d’un incendie criminel est toutefois écartée. Plusieurs indices montrent que l’incendie aurait été allumé par la foudre.

C’était la consternation chez les propriétaires et les citoyens.

« C’était comme le perron de l’église. Nous avions beaucoup de gens qui venaient chaque jour. En été, c’est 400 transactions par jour. J’ai encore de la misère à le réaliser », laisse tomber, sous le choc, l’une des propriétaires, Édith Mailloux.

 

Elle était à l’intérieur du commerce quand l’incendie s’est déclaré. « Je venais de terminer de faire du bureau à l’étage. J’ai descendu aider notre employé à ranger des sous-marins et puis on a entendu un « bip » qui ressemblait à un détecteur de fumée. J’ai aperçu de la fumée provenant de l’escalier, je me suis avancée pour voir et j’ai vu les flammes qui roulaient sur le plancher. On n’a pas attendu et on a décidé de sortir tout de suite et appelé les pompiers », raconte-t-elle.

L’embrasement a ensuite été très rapide. « Quand nous sommes arrivés, c’était un embrasement généralisé. Ce que nous avions à faire c’était de protéger les autres bâtiments et surtout la pompe à essence », a expliqué le directeur du service incendie de Dolbeau-Mistassini Daniel Cantin. Pour les résidants, il s’agit d’une perte inestimable.

« J’y allais régulièrement. C’est important pour un village un dépanneur comme celui-là avec le service d’essence. Il y avait toujours du monde. Quand tu veux un pain ou une pinte de lait, tu ne vas pas virer à Dolbeau », a mentionné un citoyen.

Le dépanneur J B Lévesque n’est plus

Puis, deux semaines plus tard, soit le mercredi 19 juillet 2017 vers 21h, c’est au tour du dépanneur J B Lévesque situé sur la route 117 à Grand-Remous, de passer au feu (source : Le Courant des Hautes Laurentides et lagatineau.com). Le bâtiment est une perte totale, mais heureusement aucun blessé n’a été rapporté.

L’incendie s’est déclaré à l’arrière du bâtiment. Les pompiers sont alors entrés en mode offensif pour tenter de maitriser la situation, mais sans succès. Grand-Remous a alors demandé l’aide des services incendie de Maniwaki, Montcerf-Lyton, Aumond, Déléage et Mont-Laurier. La Sûreté du Québec, Hydro-Québec et le ministère des Transports ont également été demandés sur place. Puisque l’incendie a rapidement dégénéré, les pompiers sont passés en mode défensif.

Le dépanneur était une véritable institution dans ce village des Hautes Laurentides, à proximité de Mont-Laurier.

Jason Lévesque, fils de Jean-Bernard, qui gère l’entreprise familiale n’a pas confirmé, de façon nette, la reconstruction du magasin incendié récemment mais il semble que ce sera le cas à 99 %.

«Il y a beaucoup de choses à mettre en place avant de penser à quoi que ce soit. Nous n’en sommes pas là encore mais d’après moi, nous allons reconstruire. Disons que nous pouvons l’affirmer à presque 100 %.»

Rappelons qu’une vingtaine de personnes, majoritairement de Grand-Remous, ont perdu leur emploi lors de l’incendie du magasin en juillet dernier. Plusieurs souhaitent que la famille décide de reconstruire.

Les propriétaires attendent toujours un règlement avec les assureurs. Le site n’a pas encore été nettoyé. «Nous y allons au jour le jour pour le moment. Il faut prendre le temps qu’il faut».

Le Servi Express de Portneuf incendié

Plus tôt dans l’année, soit le 6 avril en début de nuit, les pompiers de Portneuf et de St-Basile, en assistance, sont intervenus pour un incendie déclaré au dépanneur Servi Express de la 1ère avenue à Portneuf.

Ce sont des passants qui ont sonné l’alarme après avoir vu des flammes sortir d’une fenêtre située à l’avant du commerce.

Au-dessus du commerce se trouvait un logement, personne ne se trouvait à l’intérieur (voir image ci-bas).

Incendie d’origine criminelle

Une semaine auparavant, le dépanneur 7 Jours Joco situé sur la chic avenue Victoria à Saint-Lambert, a été la cible cette fois d’un cocktail molotov, dans la nuit de samedi à dimanche du 2 avril 2017 (source : TVA).

C’est vers 3h45 du matin que les pompiers ont été appelés à intervenir sur cet incendie d’origine criminelle. Il aura fallu une trentaine de pompiers pour combattre les flammes, a indiqué Mario Martin, porte-parole du Service des incendies de la ville de Longueuil.

Un cocktail molotov a été lancé à travers une fenêtre qui avait été cassée juste avant et a déclenché l’alarme. Il a aussi atteint des bouteilles de bière et c’est ce qui a déclenché l’incendie.

Une trentaine de pompiers ont maîtrisé rapidement l’incendie. Les dommages se limitent donc à environ 5000$.

 

 

Risques reliés aux appareillages électriques

Les dépanneurs comportent plusieurs appareils électriques (frigidaires, congélateurs et autres) qui augmentent les risques d’incendie.

Le ministère de la Sécurité publique émet les conseils suivants (voir ici) pour réduire les risques d’incendie :

  • Faites vérifier régulièrement les installations électriques par un maître électricien.
  • Faites remplacer les appareillages trop vieux, endommagés ou non conformes.
  • Remplacez les couvercles protecteurs des boîtes de jonction, des prises électriques et des commutateurs dès qu’ils sont endommagés.
  • Évitez d’appliquer de la peinture ou tout autre produit sur les installations électriques.
  • Ne dénudez JAMAIS les fils électriques.
  • Ne tolérez pas des fils électriques fixés par des clous ou tout autre moyen inadéquat. Utilisez des attaches prévues à cette fin.
  • Faites installer le câblage électrique bien en vue de façon à ce que les rongeurs ne puissent l’atteindre, soit plus de 30 cm de toute surface pouvant leur donner appui. Si le câblage doit passer sur le côté d’une poutre, il faut respecter une distance de 10 cm à partir du dessus de la poutre.

Le panneau électrique

  • Laissez toujours en place le couvercle protecteur du panneau électrique afin d’éviter les risques d’électrisation et d’empêcher la poussière et l’humidité d’endommager les contacts électriques.
  • Serrez une fois par année les fusibles.
  • Vérifiez occasionnellement les panneaux à disjoncteurs, car ils peuvent aussi se desserrer.
  • N’appliquez pas de peinture sur le panneau électrique, car elle pourrait prendre feu si un incendie se déclarait.
  • Faites inspecter le panneau électrique par un maître électricien dès que vous emménagez dans une nouvelle demeure.

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 456 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.