Super Sagamie lance une campagne de « cartage volontaire » et invite ses concurrents à l’imiter

Imaginez un monde où les acheteurs de tabac, d’alcool, de loterie et autres produits pour adultes présenteraient toujours leur carte d’identité avec le sourire… sans même qu’on leur demande!

Ce serait fantastique, n’est-ce pas?

Pour les dépanneurs, fini de confronter la clientèle et de devoir juger sous pression à qui demander la carte ou non selon l’apparence, un exercice toujours délicat sinon périlleux s’il en est.

Mais comme le gouvernement ne veut rien entendre du cartage obligatoire, Jacques Falardeau, PDG du Groupe Saga (qui exploite la bannière Super Sagamie) croit avoir trouvé ce qui pourrait être un début de solution.

Un début si prometteur en fait qu’il n’hésite pas à inviter tous ses concurrents, petits et grands, à le copier généreusement et même à utiliser sans frais son matériel promotionnel (voir en fin d’article), question de tous tirer dans le même sens!

Exit le cartage obligatoire: voici le cartage volontaire

L’idée de Sagamie conçue par Émilie Girard, directrice marketing, est simple: il suffit d’encourager les clients à coopérer au cartage afin de semer peu à peu un changement d’attitude visant à ce que le cartage soit progressivement vu comme une responsabilité sociale plutôt qu’un contrôle intrusif et irritant.

À cette fin, la bannière originaire du Saguenay – Lac Saint-Jean vient tout juste de lancer le concours « T’es pas game de me montrer tes cartes ».

Du 10 décembre 2018 au 25 mars 2019, les magasins Super Sagamie offrent aux acheteurs de produits pour adultes (alcool, loterie, tabac et autres) qui montrent leurs cartes d’identité proactivement (et sans se le faire demander) une chance de gagner 2000$ lors du grand tirage qui aura lieu le 28 mars.

Tous ceux qui présentent leurs cartes reçoivent un coupon de participation au tirage qu’ils peuvent remplir sur place et déposer dans la boîte prévue à cet effet, dans le magasin.

Pour promouvoir la campagne, Sagamie a prévu de la signalisation en magasin (affiche et macarons pour employés), de la publicité à la radio et bien sûr, beaucoup de mentions sur les médias sociaux.

Les premiers résultats sont encourageants et les commentaires positifs affluent en provenance de marchands participants.

« On a un plaisir fou avec cette campagne. Les clients capotent et même les plus bougonneux embarquent dans cette belle folie en ayant dans leur main leur carte d’identité… fous rires inclus! », de lancer Nathalie Ouellette, propriétaire du Lave-Auto Victoriaville Super Sagamie Eko.

Le fait de mettre le cartage au coeur d’une promotion rigolote est une première qui semble bien réussir à désamorcer la tension que suscite la vérification d’âge, rendant du coup la procédure moins pénible tant pour les employés que les clients.

Car il reste que ce sera toujours difficile de carter et que devant le refus du gouvernement d’imposer le cartage obligatoire, les détaillants n’ont qu’eux-mêmes sur qui compter pour trouver des solutions plus porteuses.

« Ce n’est pas tant le montant du prix du concours qui est important que de changer l’approche au cartage en créant une complicité avec le client. C’est tout à fait en ligne d’ailleurs avec l’affichage ALERT que nous avons posé dans tous nos magasins et qui rappelle aux clients leur responsabilité légale de prouver leur majorité. » — Jacques Falardeau, PDG du Groupe Saga

Récompenser les clients coopératifs

Bien que nécessaire, le cartage demeure un contrôle difficile à exécuter dans un contexte de service à la clientèle. Et c’est dans l’espoir de trouver la quadrature du cercle que Jacques Falardeau a cru dans cette idée.

Les propriétaires nous communiquent régulièrement leurs craintes de se retrouver soit avec des amendes, soit face à des clients adultes mécontents parce qu’on leur a demandé de montrer leur carte. Et comme la procédure est sujette à erreur, on risque toujours des amendes, quoi qu’on fasse. On vit donc constamment sous une épée de Damoclès et ce n’est pas facile. — Jacques Falardeau

Les dépanneurs Sagamie font beaucoup en matière de prévention, en s’étant notamment équipés de systèmes aux caisses empêchant toute transaction de vente de produits pour adultes sans la lecture d’un code barre de carte valide.

Mais même de tels outils ont leur limite.

Lorsque l’acheteur a des cheveux blancs, par exemple, des voies de contournement sont nécessaires pour traiter la transaction sans lecture de carte. On en revient donc toujours à la case départ.

Vers une journée nationale du cartage volontaire?

Le fait de mettre de l’avant des solutions ingénieuses et d’inviter les autres détaillants à emboîter le pas ouvre la porte à des actions communes de l’industrie visant à éduquer la clientèle et à l’inviter à faire sa part.

Une idée intéressante serait d’instaurer au Québec une journée nationale de cartage volontaire pour sensibiliser les consommateurs à leur rôle en matière de prévention de la vente aux mineurs, journée qui pourrait devenir une semaine l’année suivante, un mois après cinq années et ensuite, une pratique permanente.

Entretemps, les propriétaires qui aimeraient implanter la promotion Sagamie dans leur magasin ou encore, les autres bannières qui souhaitent emboîter le pas sont libres d’utiliser le matériel promotionnel de Sagamie sans frais à payer, ni droit ou quelconque redevance.

Jacques Falardeau de Super Sagamie offre gratuitement aux propriétaires et bannières intéressés le concept de design graphique de la campagne, soit le macaron ainsi que l’affiche dont on pourra ajouter, dans l’espace blanc prévu à cet effet, le prix à gagner que l’on souhaite. Il suffit de télécharger ces documents en cliquant sur les liens ici bas et ensuite de faire imprimer le tout soi-même.

Les détaillants qui le souhaitent peuvent télécharger le matériel en cliquant sur les liens suivants :

Avec des amendes et contrôles très sévères et des risques d’erreur omniprésents, la vérification d’âge des acheteurs de tabac pèse lourd sur les épaules des dépanneurs.

Des initiatives comme celle de Super Sagamie ne peuvent qu’aider ces derniers qui, coincés entre l’arbre et l’écorce, se voient obligés d’être tout simplement parfaits pour éviter les problèmes.

Il est sans doute grand temps que les détaillants fassent appel à la participation de la clientèle qui, elle aussi, a un rôle à jouer pour prévenir l’accès du tabac aux mineurs.

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 461 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Une pensée sur “Super Sagamie lance une campagne de « cartage volontaire » et invite ses concurrents à l’imiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.