Voyez deux heures dans la vie d’un dépanneur… en 30 secondes! Fascinant.

Comme aime à le répéter Alain Bouchard, fondateur de Couche-Tard, un dépanneur vend d’abord et avant tout du temps.

Or, on ne saurait mieux l’illustrer que par la vidéo suivante.

Le temps est la ressource la plus précieuse de l’humanité car riche ou pauvre, nous n’en n’avons qu’une quantité finie et limitée. Et quand on soustrait ce qu’on doit dépenser pour l’essentiel (manger, dormir, etc.), il n’en reste vraiment plus beaucoup.

De sorte que durant une journée active, ces quelques heures au travail de productivité sont très précieuses et il ne saurait être question, pour plusieurs, de perdre 15 minutes dans un supermarché pour économiser 2 $ sur un produit.

C’est là que le dépanneur entre en action : le client sait qu’il peut y entrer et sortir rapidement. Pourquoi?

  • il sont localisés à des endroits commodes et faciles d’accès (comme ici, à l’angle d’une importante intersection) ou stratégiquement situés entre la maison et le travail;
  • il est facile d’y stationner, et il y a toujours de la place en face ou près de la porte;
  • la distance à marcher entre l’auto et la porte est minuscule;
  • à l’intérieur, tout est à portée de la main : pas de grandes allées à parcourir;
  • on trouve une grande variété de produits essentiels : café, tabac, collation, repas, alcool, friandise, croustilles, boissons, loterie ou autres;
  • on paie et on repart… vite vite vite!

Comment vite? Nous allons voulu le voir en installant une caméra devant un Couche-Tard populaire, à Lachine, et en photographiant entre 12h et 14h, mercredi dernier, à raison d’une photo aux 7 secondes, soit 1 sec = 3 minutes.

Ce qui nous a frappé?

  • Plusieurs clients font des transactions complètes (arrivée et départ) en moins de 5 minutes;
  • Ils veulent stationner près de la porte, et s’il n’y a plus de place, ils s’en font une;
  • Ils stationnent par avant ou par arrière, pour repartir plus vite;
  • La plupart viennent en voiture mais plusieurs aussi viennent à pied;
  • Les gens au travail (comme sur la vidéo, des employés de la municipalité), en profitent pour manger sur le pouce;
  • Et surtout, ça n’arrête pas!… à preuve, remarquez la porte qui ne cesse de s’ouvrir et se fermer.

Sur ce, bon visionnement!

 

DepQuébec

Cet article est rédigé par DepQuébec, le premier portail web au Québec de l'industrie des dépanneurs. / This article is written by DepQuebec, the first web portal devoted to the Quebec depanneur industry.

DepQuébec a publié 456 articles et ça continue. Voyez tous les articles de DepQuébec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.